mar 20/04/2021 - 11:31 Le forestier Melanie

Le 4 décembre dernier s'est tenu le workshop DEIFI (Développement des Enjeux Interculturels en Formation d'Ingénieur) organisé par l'IDEFI DEFI Diversités.

Vous trouverez ci-dessous les documents de synthèse de la journée, ainsi que les vidéos des deux conférences.

Site internet : https://deifi2020.sciencesconf.org/

Présentation du workshop

Le workshop DEIFI 2020 - Développement des Enjeux Interculturels en Formation d'Ingénieur avait pour objectif de poursuivre une dynamique collaborative développée dans le cadre de l’IDEFI DEFI Diversités, à travers une approche comparative, compréhensive et critique des enjeux pédagogiques et professionnels de l’interculturalité pour les ingénieurs.

Le programme du workshop a été pensé comme un moment privilégié pour approfondir ces questionnements à la fois théoriques, pédagogiques et professionnels. Nous souhaitions ainsi focaliser notre attention sur plusieurs enjeux :

Enjeux institutionnels et stratégiques
Un des objectifs de ce workshop était de réfléchir à la manière dont un apprentissage interculturel peut être encouragé dans le cadre d’une formation d’ingénieur pour répondre à des attentes institutionnelles (notamment de la CTI).


Enjeux pédagogiques
Il s’agissait de réfléchir à la sensibilisation et à la formation des enseignants et personnels administratifs et techniques à ces enjeux interculturels, afin qu’ils puissent développer une démarche interculturelle dans leurs activités professionnelles, et proposer aux étudiants des enseignements favorisant le développement de compétences interculturelles.


Enjeux de formation
Il s’agissait aussi de tenir compte de l’existence d’une multiplicité d’approches et de regards sur un même sujet ou objet, avec par exemple le développement de projets pédagogiques pluri- et interdisciplinaires qui renvoient plus largement à la réalité professionnelle des ingénieurs.

Conférences

Conférence inaugurale de Chloé Lecomte : https://youtu.be/bWBNc6YujMM

Chloé Lecomte est ingénieure en sciences cognitives, docteure en génie industriel et consultante au sein de Human Design Group (HDG), entreprise regroupant des compétences en facteurs humains et ergonomie ainsi que des méthodologies d'innovation centrées utilisateurs.

Elle a réalisé des missions recherche & développement (R&D) auprès de divers organismes, dont Safran et Airbus, ainsi que des établissements publics (Cirad), des collectivités (mairie de Ouagadougou) et associations (cefrepade). Anciennement chercheure à la Haute École Arc en Suisse, elle a travaillé sur l'anthropotechnologie, qui « intervient en situation multiculturelles, dans le cadre des transferts de technologies et par extension dans tout situation où le contexte d'usage à venir d'une technique ou d'un objet à concevoir est différent de celui qui lui a donné naissance » (L'anthropotechnologie, ISTE Edition, 2017). Ses terrains sont autant en contexte européen (France, Espagne) qu’à L’international (Niger, Burkina Faso, Inde, Vietnam).

S’appuyant sur son parcours professionnel diversifié, elle nous propose aujourd’hui réfléchir à la question suivante : « Pourquoi le monde a-t-il besoin d'ingénieurs formés à l’interculturalité ? » Sans plus attendre, je lui laisse la parole.

Conférence de François Jullien : https://youtu.be/XmYCAAZgdH0

Philosophe, helléniste et sinologue, François Jullien est professeur à l’Université Paris Diderot, et titulaire de la Chaire sur l’altérité au Collège d’études mondiales de la Fondation de la maison des sciences de l’homme.

Sa réflexion sur l’interculturalité repose sur un vis-à-vis réflexif entre pensée européenne et extériorité chinoise. Il repose la question de l’universel, en l’affranchissant des pièges ethnocentriques et relativistes. Il conçoit ainsi un dialogue entre les cultures, non plus à partir du fantasme de leur identité, mais de leur richesse et de leur diversité, que permettent leurs écarts.


Ateliers thématiques

Présentation détaillée des ateliers : https://deifi2020.sciencesconf.org/resource/page/id/2

Nous avons invité une quarantaine de participants d’horizons divers (enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs en sciences de l’ingénieur et en sciences humaines et sociales, en arts, lettres & langues, personnels BIATSS, élèves-ingénieurs) à contribuer à cette réflexion à travers quatre ateliers thématiques :

1. Penser l’innovation autrement à travers l’importance de la contextualisation et l’exploration d’autres manières de faire

https://sia.univ-toulouse.fr/sites/default/files/2021-04/deifi_synthese_atelier_1.pdf

2. Engagement des étudiants : comment développer une approche interculturelle du métier d’ingénieur ?

3. Internationalisation de l’enseignement supérieur,

https://sia.univ-toulouse.fr/sites/default/files/2021-04/deifi_synthese_atelier_3.pdf

4. Développer des compétences interculturelles

https://sia.univ-toulouse.fr/sites/default/files/2021-04/deifi_synthese_atelier_4.pdf

Synthèse transversale

Fresque graphique réalisée par Jan Günther en temps réel pendant le workshop : https://sia.univ-toulouse.fr/sites/default/files/2021-04/fresque-deifi.pdf

 

Partager

Commentaires